L’élu

Image

C’est celui qui a eu le job que tu voulais. A priori, il n’y a aucune raison que tu connaisses un jour son nom. A moins d’une belle proclamation des résultats façon « And the winner is » ou d’une présence assidue sur les réseaux sociaux.
 
Et vlan, LinkdIn te balance un « Envoyez vos félicitations ». Quoi? C’est une blague? Mais qu’est-ce qu’il a de plus que moi? Ah, oui… bon, c’est vrai, mais n’empêche… pfff… Et puis, rvlan, Machin annonce la nouvelle sur Facebook. Je ne savais même pas que tu cherchais. Pistonné! Fayot! Chouchou! Moi aussi, j’apporterai des Chokotoffs à mon entretien la prochaine fois. Et je mettrai mon badge « You need me » avec la tête de Miss Piggy parce qu’en tout chef sommeille un Kermit.
 
Quand il t’arrive de sympathiser avec quelqu’un en salle d’attente d’entretien, souhaite toujours bonne chance en croisant tes doigts dans ton dos. Ne demande pas son nom. Tu serais trop tenté d’aller voir son profil LinkedIn et de souffrir pour rien. Quand t’es en outplacement, ne partage pas tes bons filons en séance collective quand il y a un potentiel concurrent dans la salle. Tu le repères vite: c’est celui qui prends des notes en souriant bêtement. S’il te demande jusque quand on peut postuler, simule une grosse gastro et file aux toilettes. Non, mais c’est vrai, quoi! En voyage pré-élection Miss Belgique, aucune candidate n’a jamais expliqué à une autre le truc pour poser son mascara sans faire de paquets, quoi!
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s