Tous ensemble, tous ensemble

Image

« Bonjour à tous. Je m’appelle Biiip et j’ai été licenciée de Biiip. » « Bonjour Biiip ».
J’ai jamais mis les pieds dans une réu AA, mais l’image que j’en ai ressemble fort à ce que je vis lors de mes réunions Outplacement mensuelles. On ne te guérit juste pas d’une addiction, on essaie de t’en donner une nouvelle: la foi en l’avenir en oubliant que c’est la crise.
 
« La crise est finie. Je me demande même si elle a eu lieu un jour. » me disait dernièrement mon ami banquier. Devant moi, oui, tout souriant-innocent. Un ami, oui, du genre qui comprend ce que tu vis. Je vais demander à ma coach si je peux l’emmener en stage d’observation. Nous observer, nous, les virés, qui sommes obligés de nous réunir pour trouver des gens qui nous comprennent. On y fait le point sur nos recherches, nos démarches, nos rêves aussi parfois. Je lui présenterai le product manager qui veut devenir prof de dessin, le banquier prêt à partir bosser à l’étranger dès que sa fille aura fini ses études, le responsable de blanchisserie d’hôtel dont le métier n’existe quasiment plus ou le DRH parce que bah oui eux aussi. Moi, je suis celle qui garde le sourire, qui raconte des boulettes d’entretien dont j’ose même pas vous parler ici. On ne reçoit pas de médailles. Le but, c’est de ne pas revenir la prochaine fois. Près de la machine à café, il y a un tableau avec « Qui a trouvé un job où et quand ». Perso, ça me booste. J’espère qu’il en sera de même pour mes camarades de galère quand ils découvriront mon nom. Bientôt. 
Publicités