Jamais sans ma fille

Image 

L’épisode où Lynette débarque à son entretien d’embauche avec son gamin malade sous le bras? No way! Il y a toujours moyen de s’arranger, annuler le rdv de sa vie, appeler Wonder Joliemaman à 6 h du mat’. Moi, jamais, ça m’arriverait. Je préfère le laisser crever sur le bord du ring (« Mami, t’écoutes jamais tes messages ou quoi? »). Sauf si… euh… la sortie s’avère intéressante pédagogiquement.

Ce matin, Pichepote a donc découvert les coulisses d’une société d’outplacement. C’est eux qui aident maman à chercher du travail. Pas à trouver, non, à chercher. J’ai pas dit qu’on était à la Père Noël Company, non plus. 6 ans: il y a moyen de la caser dans la salle des ordis avec un bouquin (Pas DVD, dis, je ne suis pas kamikaze!). Très sage. Personne ne s’est rendu compte qu’elle était là. A part les cancres à côté du radiateur qui voyaient passer des petites baskets roses en bas de la cloison mi-opaque.

Pepette, c’était avant les vacances. Rdv… gynéco. Le cabinet était grand et le doc avait des jouets. Des animaux en plastique, je veux dire. Le veau, la vache… Bien quand t’as 3 ans.

Les boîtes qui proposent une garderie, ça doit être bien, je pense.

Publicités