Panique à Wisteria Lane

Image

Je vous parle depuis des mois de mon statut de desperate housewife, sans jamais vous dire laquelle je suis vraiment. Depuis aujourd’hui, pour toute la rue, je suis officiellement « La fille à la bicyclette blanche ». La fameuse bicyclette trouvée ce matin 3 jardins plus loin, la découverte étrange qui a permis à tous les habitants de la rue de se rendre compte que les cabanes à outils (et vélos, en ce qui me concerne donc) avaient été visitées pendant la nuit. « Ce vieux vélo comme dans le temps » (dixit ma voisine) est le mien. Cadeau pour mes 12 ans. Je ne suis pour rien dans cette affaire. Mon alibi: Bruges avec mon chéri. Pas de vrais dégâts à part les clôtures cisaillées et des outils disparus.

Il était temps de regonfler ses pneus. Pas besoin de le noter sur ma to-do list de la semaine. Je ferai du vélo. Pour le sport, pour voir si c’est physiquement possible pour moi d’aller bosser sur 2 roues, mais surtout pour le plaisir de me dire que ce vélo trop vieux, juste bon à être abandonné 3 jardins plus loin, je l’aime bien, moi. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s