« Tu veux bien bosser avec moi? »

barbiesecrétaire

Quand j’étais petite et que je m’ennuyais à la mer, je me postais sur le trottoir et accostais la première petite fille qui me plaisait avec un « Tu veux bien jouer avec moi? ». La réponse était souvent oui. Elle devenait ainsi ma copine de vacances.

Aujourd’hui, des copines, j’en ai assez. Il me manque juste un patron. Alors, j’accoste. J’envoie des candidatures spontanées. Les recruteurs ne sont pas comme les petites filles. Ils passent leur chemin, souvent sans même se retourner.

Et pourtant, je m’accroche. Je n’oublie pas que c’est comme ça que j’ai décroché mon premier job. Une lettre moins conventionnelle, tombée au bon moment. Une lettre où je vantais les yeux bleus de mon facteur. Une lettre qui a fait mouche. Ma cheffe n’était pas conventionnelle. Je suis sûre que si je l’avais accostée en rue il y a 30 ans, elle se serait arrêtée tout de suite et aurait ouvert un de ses sacs bizarres pour en sortir des jouets merveilleux, façon Mary Poppins. Si je crois à la chance, je ne crois plus à Mary Poppins. Même elle n’y croit plus. Pour le reste, elle est devenue… une copine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s