« Et… je cherche un job »

Image

C’est comme quand t’es enceinte ou quand tu te balades avec un Maxi-Cosi, être licenciée, ça attire la sympathie. La personne à qui tu te confies te prend tout de suite d’affection et te cite souvent au bout de 3 minutes le nom d’un ami à contacter de sa part. Elle se sent investie d’une noble mission d’écoutante, oui, mais de sauveuse aussi. Cette personne peut être la directrice de l’école de tes enfants, le prof de natation, la kiné, une ancienne amie retrouvée via Facebook, n’importe qui. Tout le monde sait que ça lui pend au nez aussi. C’est pas de la pitié, mais de la compassion.

Et puis, tu parles à la gentille ALE de la garderie virée de sa boîte après 20 ans pour cause de faillite. Son homme bossait là aussi. Et tu te tais, écoutes comme tu n’as jamais écouté. Tu te dis que tu ne dois pas te plaindre, que les gens te plaindront assez. Toi, tu gardes le sourire, persistes dans ta bonne résolution d’appeler les gens par leur prénom, t’évertues à ne pas plomber les soirées, racontes des blagues de chercheuse d’emploi.

Je connais une nana qui cherche un job. Elle est comment? Positive!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s