Faire ce qu’on peut…

Image

… pas ce qu’on aime.

Mon Walt à moi, c’est le prof de natation de mes filles. Il m’a avoué détester nager. Un mec qui n’aime pas la piscine qui devient prof de natation, c’est moins glauque, mais tout aussi absurde qu’un gentil prof de chimie qui se met à fabriquer de la drogue. A quelques détails près.

Ce qu’on fait ne doit pas nécessairement être en cohérence avec ce qu’on est, du moins dans le monde du travail.

Cette réflexion m’a ouvert les portes de plein de nouveaux métiers auxquels je n’avais jamais pensé: Attachée de presse pour l’industrie du tabac, coordinatrice d’une ASBL pour la survie des chauves-souris (Ma phobie! Elles s’accrochent aux cheveux finalement, oui ou non? Qui me donnera un jour une vraie réponse?), rédactrice d’oraisons funèbres, traductrice pour la NVA, testeuse de mode d’emploi d’armes à feu… (J’ai jamais dit que tous mes posts seraient politiquement corrects, hein)

Plus sérieusement, cette réflexion m’a permis de voir plus loin que mon petit confort. Pourquoi les mamans stressées ne pourraient pas travailler chez Child Focus?

Prendre de la distance et arrêter avec cette obsession du job de ses rêves.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s